Seul en scène

Seul en scène

Initiation au Seul.e en scène : de La Fontaine au Stand up

 » Qu’il s’adresse directement au public comme Blanche Gardin et Florence Foresti, qu’il se situe au milieu de l’action comme Philippe Caubère, ou bien qu’un texte classique ou moderne lui impose de composer un personnage s’adressant à un interlocuteur imaginaire, l’acteur seul en scène doit faire face à un certain nombre de techniques et de contraintes.

Ce stage propose une courte initiation au « seul en scène » en explorant les deux extrêmes de la discipline que sont l’interprétation des fables de La Fontaine et la mise en situation du stand up et du one man show.
En partant d’une fable de La Fontaine et en tentant de l’incarner, chaque stagiaire réapprendra à développer du jeu et à communiquer du sens en utilisant les techniques du one man show et du stand up. Il pourra ensuite expérimenter ces techniques sur un texte de sa composition ou d’un auteur-show man moderne.

L’initiation au stand up, c’est d’abord de faire prendre conscience au stagiaire qu’il ne s’agit pas pour lui d’improviser et de raconter sa vie au hasard, suivant l’inspiration du moment, comme le croit souvent le spectateur. Il s’agit précisément de créer l’illusion de cette improvisation, en s’appuyant sur un texte solide, rendant compte lui-même d’une situation, d’un personnage, d’une intention, d’un dilemme et en utilisant tous les acquis du théâtre et du cinéma : prononciation, rupture, contraste, silence, formation de la pensée, fixité, attaque, analyse de personnage, mémoire sensitive.

Les fables de La Fontaine se prêtent particulièrement bien à cet exercice : chacune porte en soi un véritable petit théâtre à ciel ouvert. Outre la maîtrise technique que sa communication exige, il s’agira, à partir de ce qu’elle raconte, de déterminer des points de vue, des intentions, des sentiments, au service d’une situation souvent inventée, et de maintenir l’attention de l’assistance en ménageant au fil des vers, un « suspens » et une émotion. De plus, les personnages de La Fontaine, bêtes et hommes, sont toujours hauts en couleur et en caractères, et leur incarnation ira naturellement dans le sens du jeu et du divertissement.

En fonction de toutes ces exigences, ce stage de 10 journées, de 10h à 18h, avec une pause d’une heure vers 13h00, se déroulera comme suit :
– Les matins de la première semaine seront consacrés à des exercices de ruptures, contrastes, recherche du public, incarnation de personnages, maîtrise du silence, et de la pensée.
– Les après-midi, nous travaillerons d’abord l’articulation et la diction à partir des techniques du vers classique puis une dramaturgie de chaque fable choisie par les stagiaires.
– À partir du troisième jour nous pourrons travailler à l’interprétation des fables, en insistant sur le rapport au public et la production de jeu.
– La deuxième semaine nous finirons les exercices de diction, généraliserons le travail sur les fables et entreprendrons, à partir du mardi, un essai d’interprétation d’un sketch moderne ou d’un court texte écrit par le stagiaire lui-même.
– Le dernier jour, une présentation du travail devant un public amical, devrait permettre une mise en application des principes de contraste, rupture et rapport au public, et de vérifier pour chaque stagiaire sa propension à déclencher le rire.

Il est évident que ce stage de quinze jours ne dépassera pas le stade de l’initiation, dans une matière particulièrement délicate tant sur le plan de la composition d’un texte que de celui de l’interprétation (incarnation des mots). Pour parfaire cette formation, un nouveau stage de quinze jours sera proposé l’année suivante, traitant cette fois-ci des techniques d’écriture permettant d’entretenir avec le public une relation de complicité et d’intérêt renouvelé, ainsi que l’interprétation de sketches modernes, l’objectif étant de créer en quinze jours un spectacle de trois minutes. » Philippe FERRAN.


Auteur, scénariste, compositeur, pianiste, technicien de cinéma, Philippe FERRAN est surtout metteur en scène de théâtre. Il a réalisé plus de quatre-vingt spectacles dont une majorité de One-man-shows (avec Jacques Villeret, Lagueyrie, Smaïn, Aurélia Decker, Safia Mimoun, Muriel Lemarquand) et des pièces du répertoire classique (Phèdre, Andromaque, Le Misanthrope, Le Tartuffe, Dom Juan, L’Ecole des Femmes, Le Jeu de l’Amour et du Hasard…)
De 2000 à 2013, il a dirigé les Ateliers Pleins Feux et animé plus de soixante stages dont un atelier permanent de direction d’acteurs. Depuis 1996, il dirige chaque année un stage collectif Afdas et intervient  pour Théâtre vivant avec de nouvelles propositions.

Dates et lieu de la formation

deux sessions, au choix : du 1er au 12 mars 2021 ou du 17 au 28 mai 2021
Du lundi au vendredi de 10h à 18h (pause déjeuner d’une heure)

Théâtre Darius Milhaud Paris 19ème

Candidatures

Adresser une lettre de motivation, un C.V. et une photo, par mail à administration@theatrevivant.fr

 

FINANCEMENTS
AFDAS : s’assurer de ses droits auprès de l’Afdas (48 cachets sur les 24 derniers mois. Il n’est pas nécessaire d’être intermittent.)
ATTENTION : clôture des dépôts : 1er février 2021 ou 16 mai 2021

PÔLE EMPLOI : se rapprocher de son conseiller
ADAMI : pour les artistes associés
AUDIENS : sous conditions
FINANCEMENT PRIVE : 750,00 €, (sans TVA) payable en 3 fois