Présentation

L’acteur se forme toute sa vie et il y a des temps pour cela. Le temps des apprentissages en école, celui, continu, de l’expérience et le temps de l’entraînement.

Quelles que soient les voies qu’il a empruntées, quels que soient ses goûts, son talent, son niveau, son âge, l’acteur est inlassablement en quête de liberté et d’harmonie.

Cette quête étant, par nature, vivante et infinie, elle inscrit logiquement l’entraînement dans une dynamique de recherche.


La recherche fondamentale

Qu’il s’agisse d’entraînement, de formation ou de répétitions, mon travail avec les acteurs répond avant tout à un désir de comprendre, de fouiller, de dévoiler. D’atteindre une vérité. Celle du comédien, celle de l’instant.
Car je vois les acteurs comme des créateurs ; c’est leur personnalité artistique qui intéresse et touche.
Le mouvement premier est donc celui du dépouillement et il est nécessaire avant tout d’amener les acteurs à se défaire de leurs préjugés : sur le théâtre, sur le personnage qu’ils interprètent, sur eux-mêmes; toutes ces « idées » qui dénaturent son jeu et masquent sa vérité.
Il s’agit non pas d’exclure la pensée, mais de nourrir un niveau de conscience qui ouvre la réflexion sans enfermer le jeu dans un système et qui se propose de réfléchir le monde, suivant la fonction du théâtre miroir du monde.

De l’échauffement à l’improvisation, grâce à une série d’exercices qui déclinent les fondamentaux techniques du jeu, nous allons ouvrir tout ce qu’on peut ouvrir : l’esprit, le corps, les poumons, les sens, l’imagination, le cœur.
En nourrissant le désir d’être pleinement libre, l’acteur cherche la plus grande disponibilité possible et traque le faux, le convenu, le machinal, le plaqué. Il se débarrasse de ses tensions et de tout ce qui fait obstacle et peut désormais affiner ses moyens d’expression et améliorer la qualité de sa présence.
Il (re)trouve ainsi sa personnalité propre, sa singularité et peut l’assumer, l’habiter, la cultiver, avec bonheur.

Ceci l’invitera à renouer avec un niveau d’exigence plus haut qui affermira son intégrité et le sens de son engagement.

De manière constante dans ce travail, il est essentiel de stimuler un questionnement sur la condition d’acteur tant sur scène que dans le monde. Quelle est sa place dans la société, comment il se perçoit aujourd’hui, à quels nouveaux enjeux il est confronté, quel sens cela produit et quelle influence ces questions ont sur sa pratique, son style, en quoi ses choix esthétiques dessinent un engagement idéologique.
Des questions que l’acteur doit se poser s’il se voit comme un créateur et non un simple interprète, comme un artiste et non un artisan. Comme un être conscient prenant part au monde et non comme le simple détenteur d’une technique ou d’une tradition.

La recherche appliquée

Dans le prolongement de cette recherche fondamentale, nous avons imaginé plusieurs dispositifs correspondants à des besoins spécifiques :

  • l’Atelier R / Régulier
    entrainement hebdomadaire, ouvert à tous
    à partir du mardi 8 septembre 2015
  • l’Atelier P / Ponctuel
    entraînement et recherche en « plongée »  sur un thème, ouvert aux acteurs
    30 heures
    prochain atelier : courant 2016 / « De l’autre côté », troisième édition,  sur le thème de la folie.